top of page

Bannières à ciel ouvert

background-7441241_1280.jpg
Titre
AUTEUR
editions
Anne Peyrouse
Parution: 4 novembre 2014
Afficher sur la carte
Acheter 15$
Type: Poésie
Roman Adulte
Roman certifié

Parution

4 novembre 2014

Catégorie

Poésie

Langue

Français

Éditions

Pages

ECRITS DES FORGES

98

Prix papier

15.00$

Prix ebook

Non précisé

Synopsis

Le plus récent recueil de poésie d'Anne Peyrouse, Bannières à ciel ouvert, paraît cet automne aux Écrits des Forges. D'entrée de jeu, Bannières à ciel ouvert plonge le lecteur dans l'univers particulier de ces frères de détresse : d'abord il y a cet éclopé de l'amour, « il y a le poids d'un jeune homme / en plein centre/ en plein coeur de maison où le rouge émerge », ce jeune homme qui retourne vers lui-même le trop-plein de ses douleurs. Ensuite, il y a ces itinérants qu'on voit dans toutes les grandes villes du monde, ces éclopés de la vie : « on marche à côté de vagabonds saignant quelques espoirs dopésravalant la boue de leurs douleurs fossiliséestambourinant aux portes de l'enfer leurs membres froissés de famines et d'attentes » Dos à dos, l'auteure les renvoie à la solitude de la vie citadine dans ce monde du début du XXIe siècle où, abandonné à son propre malheur, chacun trouve dans les extrêmes la panacée à ses souffrances. La troisième partie du recueil joue d'une autre façon sur les oppositions : ici les blessures ont la violence qu'ont parfois les hommes dans l'amour. En déchargeant sur la femme aimée son mal-être et les affres de sa colère, l'homme veut salir, avilir, sans toutefois y parvenir : « il a voulu créer la soif arrêter les grands rêvesmais elle sectionne la corde trop serrée à ses chevilles et ses ailes sont des lames » Peyrouse, en rendant hommage au peintre Chagall, veut lier le rouge et le noir de la vie, souligner à la fois sa beauté et sa violence la plus crue dans des images qui mettent en évidence tous ses contrastes, comme le peintre le fait dans ses représentations picturales.

Le roman se déroule...

Extrait

bottom of page