Sur les traces de Jean Guénet

Sur les traces de Jean Guénet

Catégorie

Historique

Éditions

Éditions Lo-Ély

Prix papier

31.95

Langue

Français

Pages

574

Prix ebook

9.95

Parution

Synopsis

Ce roman de Francine Guénette, descendante de Jean Guénet, nous entraîne sur la piste de son aïeul. Contacté par Louis-Joseph Papineau, il devient le messager clandestin du Parti des Patriotes. Au gré de ses fréquents déplacements, qui mettront parfois ses jours en péril, son incroyable destin va basculer. Une rencontre inopinée va l’amener à construire une vie parallèle et secrète.
Ce censitaire du XIXe siècle, dont les aventures sont tirées de faits réels, nous plonge aussi dans le rude quotidien de ces familles où parents et enfants travaillent dur. Entre les violents affrontements, qui opposent anglophones et francophones, les attaques des Amérindiens, les hivers hostiles, les épidémies et la pauvreté, il faut lutter pour essayer de survivre.
Mêlant les cultures francophones et amérindiennes, Francine Guénette nous propose l’histoire captivante et riche en évènements de ce personnage attachant. Elle nous fait également mesurer le sacrifice de ces défricheurs, qui ont bâti le Québec

L'action se déroule à Laurentides, QC, Canada

Extrait

L’assiettée s’avéra meilleure que son apparence. Il s’agissait de lapin, du moins cela en avait le goût, accompagné d’un légume que Jean ne connaissait pas, le tout mijoté dans une épaisse sauce dont Jean n’osa pas demander la composition.
— Comment vous vous appelez ? questionna Jean
L’individu ne lui fournit aucune réponse. Il rinça les gamelles avec de l’eau qui provenait d’une fissure au-dessus de leur tête. Il s’abreuva à l’aide d’un gobelet posé sur une pierre, juste à côté de cette source mystérieuse. L’homme s’étendit par terre, pas très loin des flammes, et s’endormit aussitôt.
L’ouragan avait fini par se dissiper, mais ce ne fut que sur les petites heures du matin que la pluie s’arrêta. Un faible halo de lumière avait réussi à s’infiltrer, quelque part à travers le rocher, et avait choisi sa trajectoire pour arriver directement sur la figure de Jean. Il se redressa rapidement. Il faisait jour. Vite ! réfléchit-il, je dois aller voir les chariots.

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon