Guido le roman d'un immigrant
Acheter

Malheureusement nous n'avons pas le lien pour acheter ce livre. Contactez l'autrice / l'auteur

Auteur

Guido le roman d'un immigrant

Catégorie

Roman Jeunesse

Historique

Éditions

Hurtubise HMH

Prix papier

25

Langue

Français

Pages

349

Prix ebook

Kindle Unlimited

Non précisé

Parution

13 octobre 2004

Synopsis

Mia, la narratrice de ce roman, nous raconte l'histoire de son père Guido, un jardinier venu d'Italie qui immigre au Canada en 1925. À travers une vingtaine d'épisodes s'échelonnant de 1912 à 1989, soit de la naissance à la mort du personnage éponyme, elle retrace la vie de son père ainsi que de celle de sa famille, d'abord en Italie, puis au Québec, où il vient rejoindre ses parents qui se sont déjà établis. Dans ce nouveau pays, ils devront faire face à de nombreux problèmes soulevés par l'immigration, notamment la pauvreté, le racisme et la barrière de la langue. Cette histoire vraie est enrichie d'une chronique familiale élargie à celle du village des origines et au quartier montréalais de l'installation.

Dans un tableau touchant, où chaque chapitre est introduit par un texte poétique en italien et sa traduction, la narratrice dresse le portrait d'un homme courageux, d'un peuple courageux.

L'action se déroule à Italie

Extrait

Le café qu’ils leur servent au matin, semble avoir attendu de longues, très longues minutes dans les tasses. Il est tiède et épais, laissant un cerne brun dans le contenant jauni. Son goût amer se mêle à celui de réchauffé. À cause de sa soif, Loreta le boit lentement, retenant la grimace dont ses deux fils ne se privent pas.

Quand il a terminé son breuvage, Guido cherche une fenêtre. Il veut naïvement regarder son pays le plus possible avant de le quitter. Avril se termine dans la richesse d’un printemps somptueux où les bourgeons magnifiques laissent déjà éclater leur trop plein de fleurs dans un arc-en-ciel de mille couleurs tendres.

Autour de lui, le bruit s’amplifie à mesure que la matinée avance. La fébrilité des futurs émigrants va croissant. Les enfants courent et s’interpellent beaucoup. Les adultes étudient les nombreux papiers qu’ils ont déjà ou qui leur sont donnés.