Emma

Malheureusement nous n'avons pas le lien pour acheter ce livre. Contactez l'autrice / l'auteur

Auteur

Emma

Catégorie

Roman Jeunesse

Drame

Éditions

Guy Saint-Jean Éditeur

Prix papier

14.95

Langue

Français

Pages

216

Prix ebook

Kindle Unlimited

10.99

Parution

10 avril 2018

Synopsis

Roman-témoignage dans la collection C ma vie
«— Mais pourquoi tu te donnes autant de mal ? me répond mon amie.
J’ai une hésitation. C’est vrai, pourquoi ? Qu’est-ce que tout ce travail me donne ? Je chasse aussitôt ce doute. Je n’arrive même pas à concevoir l’idée de ne pas étudier à fond, de ne pas connaître tous les sujets sur le bout de mes doigts, de ne pas les maîtriser à la perfection. Quel genre d’élève serais-je si je ne le faisais pas ? Si je n’avais pas les meilleures notes ? Je ne serais pas fière de moi, sachant que je n’ai pas réalisé mon plein potentiel, c’est certain. Et tout le monde serait déçu de moi.
— Je sais pas, Noémie. Je sais juste qu’il faut que je réussisse.
— Mais tu réussis déjà ! T’es super bonne, même quand tu étudies presque pas. Tu surpasses pratiquement tout le monde. C’est pas assez pour toi ?
Je perçois dans sa voix à la fois de l’inquiétude et de l’agacement.»
Ce roman, basé sur un fait vécu, parle d’anxiété de performance.

Le roman se déroule...

Extrait

Je déteste les lundis matins. Plantée à côté de l’arrêt d’autobus, je sautille sur place et je souffle sur mes mains dans un effort vain pour les réchauffer. Mes gants en petite laine et mon veston à peine doublé ne sont vraiment pas suffisants pour maintenir mon corps à une température acceptable. Je suis transie.
On dirait que tout est pire, le lundi. La météo, le bruit désagréable du réveille-matin qui me tire du lit, même le goût des céréales. Je ne sais pas si c’est la fatigue, mais je trouve résolument qu’une journée comme celle-ci a une teinte grisâtre.
Les nuages de vapeur s’échappent de ma bouche alors que je grelotte, pour s’évanouir rapidement dans l’air en minces volutes, emportées par le vent glacial.
Au-dessus de ma tête, les nuages gris et menaçants se déplacent lentement. La pluie ne va pas tarder à tomber.
Pour la première fois depuis longtemps, je me dis que j’aurais dû écouter ma mère. Rendue en novembre, je le savais bien qu’il ferait froid.